une na'vi solitaire bien entouré
Avatar RPG
Bonjour,
Nous vous souhaitons la bienvenue sur AVATAR RPG !

L'équipe AVATAR RPG



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
¤ AVATAR RPG ¤

-- ANNONCE --


Partagez | 
 

 une na'vi solitaire bien entouré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nawm Fyawìntxu
Na'vi
Cavaliers des Plaines
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 24

MessageSujet: une na'vi solitaire bien entouré   Jeu 4 Oct - 19:38

Nawm était de bonne heure le matin, le temps était radieux du soleil, pas trop chaud et du vent juste assez pour porter lon le son et l'odeur.

Avec son pa'li, il galopa jusqu'à ne plus voir le village, puis ralentis l'allure pour marcher au pas. Au bout d'une heure il s'arreta pour comtempler le lever de soleil. Aussi majestueux qu'Eywa et aussi chaud qu'un feux tel est sa vision.

Puis Nawm remarqua au loin un arbre solitaire sur une colline, à vue de nez deux a trois heures à dos de pa'li. Il commenca a y allez tranquillement sans se presser car il était encore tot, et les animaux qu'il chercher pour la chasse n'était pas encore la.

Le voyageétait en fait plus long qu'il ne pouvait le laisse croire, il arriva à l'arbre alors que le soleil toucher presque le zenhit.
Nawm chassa un petit animal et cuellit quelque fruit et des herbre aromatique pout le repas du midi.

Ariver a l'arbre il depeca l'animal et commenca à le faire cuire dans de l'eau et rajouta les herbres, puis laissa mijoter. il planta sa lance dans le sol, qui ses decoration peu commune floter au vent des plumes de plusieur couleurs, quelque herbes sechez avec le temps et deux criffes.

Nawm commenca jouer de la flute, un air critallin comme l'eau, leger comme le vent, appaissant mais tout aussi rymthme comme un chant de chasse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narri'Ekaie
Na'vi
Omaticaya
Administrateur
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 25
Localisation : Univers, Terre, Canada, Québec, Beloeil

Feuille de Personnage
Inventaire:
Points RP:
4/500  (4/500)

MessageSujet: Re: une na'vi solitaire bien entouré   Ven 5 Oct - 8:08

Jamais, jamais je n’aurais cru que le temps passerait si vite, jamais je ne croirai à tout ce temps passé en un clin d’œil, jamais. Comment peut-on vivre dans un monde si merveilleux et se rendre compte la seconde d’après que le temps fils, le temps continu, sans jamais s’arrêter, sans jamais dire au revoir, sans jamais avertir? Comment est-ce possible… J’ai beau réfléchir avec ma tête de sauvage ou de civilisé, je n’y comprendrai jamais.

Cela fait plusieurs jours déjà, de nombreux devrais-je dire, des jours qui sont passés si vite, des semaines passées à chasser, manger et dormir, des semaines pareilles, répétitives… Je commence à prendre le fils de la vie en communauté, je commence à comprendre pourquoi certains Na’vi sont parfois si arrogant. Je suis bien heureux d’être revenu… mais la liberté pure me manque, être libre de courir, de grimper, de faire sursauter les animaux de peur… bien sur que l’on peut faire pareil ici, mais c’est quand même différent… Je ne comprendrai jamais le fait de rester toujours au même endroit. Je suis et resterai au fond de moi un Na’vi de nature, où « forêt » est mon terrain de jeu, ma maison et ma nourriture.

Je n’ai que très peu dormis cette nuit. Je repensais à tous ces jours passés, lointain et si près en même temps. Cela ne fait même pas encore un an que je suis revenu que je veux repartir. Je m’assois tranquillement sans faire craquer une branche et regarde autour les autres Na’vi dormir dans la noirceur que les quelques chandelles ne suffisent à éclairer. Je prends tout mon temps pour sortir de mon lit, j’essais de prendre conscience de tout ce temps qui passe… 37 ans, ce n’est pas si vieux pourtant, et j’ai déjà l’impression d’en avoir le double… Je descends au sol de l’arbre-maison pour regarder s’il n’y a pas des fruits restant de hier, déception. Les quelques Na’vi matinaux qui vont généralement cueillir les fruits pour le matin ne sont pas encore debout. En fait, je me sens le seul debout. Tout est ultra calme, pas un bruit, pas un son, pas un animal qui hurle, ou un insecte qui bat des ailes… Le silence.

Je vole d’un pas léger jusqu’à l’extérieur. Comme je ne réussi pas à dormir, aussi bien aller se promener, se rafraichir les idées. Je regarde ce petit collier que je m’étais fait il y a nombre d’années. Ce petit sifflet qui appel mon Ikran fait d’une tige avec mes empreintes pour faire vibrer à une tonalité unique reconnaissable par les oreilles des Ikran. Je sais que je vais le réveiller, mais cela ne m’importe peu. Je le prends entre mes doigts et siffle un bon coup dedans. J’attends patiemment. Je resiffle une autre fois. Soudain, j’entends dans le silence, des feuilles s’agiter très loin. Du sommet du Kelutral, je perçois une silhouette faire un piquet de 90° et descendre à une vitesse fulgurante. Je resiffle un dernier coup et cette silhouette d’Ikran se pose toute en douceur malgré sa vitesse juste à côté de moi.

Je m’approche délicatement et fais le lien tsaheylu. « Bon matin Tsawke (Soleil). Tu sais que tu réchauffes chacune de mes journées depuis que nous nous sommes choisis? Pardonne-moi ce réveil brutal. Allons, je ne dors plus si bien qu’avant… Aide-moi comme tu sais si bien le faire. » Puis j’embarque sur son dos et décollons du sol si tôt fait.

Le levé du soleil se fait juste sous nos yeux, dans un ciel orange, jaune, bleu, rouge, où le vent léger, se lève un peu, où l’air, frais de la nuit, domine… Il fait si bon de respirer dans les airs, sous les rayons d’un soleil levant. Nous volons ainsi jusqu’à ce que le soleil soit levé véritablement. Nous nous posons près d’un petit cours d’eau au pied d’une colline. L’eau est apaisante et hydratante, transparente… On y boit un moment avant de trouver autour quelques fruits. Souvent près d’un cours d’eau il y a des fruits beaucoup plus garnis, et c’est le cas ici. De magnifiques fruits de bonne taille à rassasier même Toruk.

Après ce petit déjeuner, nous repartons à voler, mais pas très loin, puisqu’au fond, nous n’avons pas besoin d’aller loin pour découvrir quelque chose de nouveau. On se pose au sommet de la colline sur une grosse pierre qui domine l’horizon d’où on peut voir à la limite du brouillard très loin, une vague forme qui ressemble et qui fort probablement est le Kelutral. À vol d’oiseau nous sommes peut-être à 30 minutes, une heure, de là bas.

Je me souviens cette vue… une vue superbe de quand j’étais enfant, l’as des équidius. J’avais probablement mit plusieurs heures à venir jusqu’ici… mais bon, ce temps est passé. Le présent dit : « cette vue est toujours aussi belle ». J’y reste un bon moment, assis, à penser, à regarder, à me souvenir, à voir le vide de devant d’un peu plus d’une dizaine de mètres certainement.

Une mélodie arrête net mes pensées… Une chanson majestueuse, jouée à la flûte, tout près d’ici… quelque part. Le son venait d’un peu plus bas. J’écoute attentivement, souriant, je reconnais vaguement un chant de chasse, mais point brute, tout le contraire, léger, virevoltant dans les airs comme une plume au vent. Il n’y a pas de doute, un Na’vi est tout près. Aucun animal ne joue de la flûte et aucun humain ne jouerait si bien. Il me vient alors une idée.

Je me lève brusquement faisant lever la tête de mon Ikran qui somnolait. Je lui fais signe de rester alors que moi je vais m’enfoncer légèrement dans les broussailles. Je regarde partout autour avec un œil aiguisé. Je cueille quelques plantes de différents types et je ramasse une roche suffisamment pointue pour bien tailler les tiges. Avec l’expertise des vieux Na’vi et l’agilité des jeunes, je construits une simili flûte. Je m’amuse ensuite pendant quelques minutes à ajuter les trous et essayer que le tout résonne comme une jolie mélodie. Avec un peu de chance et d’étonnement personnel quant à cette flûte faite rapidement, elle ne résonne pas si mal et les notes sont presque toutes juste.

J’écoute toujours le Na’vi jouer. J’écoute les tonalités, les répétitions, le rythme, j’essais de comprendre la chanson pour pouvoir embarquer par-dessus et faire une forme de duo à l’improviste. À coup bien décidé, je défis mes compétences musicales! Je commence à jouer et souffle bien fort dedans pour que le son résonne. J’essais quand même d’écouter pour suivre son rythme. Je joue ainsi un bon moment, au moins quelques minutes avant de me rendre compte que l’autre Na’vi a arrêté de jouer…

Or, moi bien décidé n’ayant pas fait une flûte pour rien, avec le goût de s’amuser, de prendre le temps, je continu avec vivacité à jouer une mélodie complètement improvisée mais en même temps surprenante, comme si elle était prédéterminée, écrite. En voyage, seul, c’est toujours divertissant de jouer de la musique, ça change les idées. C’est là entre autre que j’ai appris à confectionner un tel instrument à partir de plantes rudimentaires.

Je joue, je joue, heureux de jouer de la musique, ne jouant plus pour l’autre Na’vi, mais pour sois même, je joue pour les animaux, pour…le plaisir de jouer de la musique. Et puis au loin, j’entends une autre flûte qui chante, toute aussi joyeuse.

Spoiler:
 

_________________
--------------------------------
Les Na'vi se laissent bercer aux bruits de la vie que l'amour prend parti.
Esirle Na'vi gu fade ni'vamnaye ar voklaw dri irl jial qeg tregrae gofirtae djiop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selia Lino
Na'vi
Omaticaya
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: une na'vi solitaire bien entouré   Ven 5 Oct - 12:31

Un nouveau matin, Une nouvelle journée.. Cela fait un moment que je suis partie de l'arbre maison.. Que j'ai décidé de prendre mes distances, de vivre ma vie autrement que ce que mes parents "prévoyait". On va dire que je n'aime pas trop suivre le même chemin que la majorité des na'vis.. J'aime me différencier, à tout niveau.

Il fait encore nuit mais pourtant je commence tout de même à me réveiller.. Normalement c'est toujours au premier rayon du soleil.. Mes yeux s'ouvre et.. C'est partie pour une nouvelle journée. Mais pour aujourd'hui ca va être un peu différent.. Ok, très bien.
Je pris tout de même quelques minutes avant de décider de bouger de mon nid improvisé. Un peu de flemmardise.. Sachant que j'ai tout mon temps.. Pourquoi se stresser à vouloir tout faire rapidement?
3, 4 minutes doivent être passés.. Allez, on se bouge!
Je me redresse doucement, prenant le temps de bien immerger à nouveau sur la terre ferme, c'est bien beau de rêver, mais faut-il aussi savoir revenir un peu dans la réalité. Quoi qu'il en soit, j'admire la nature qui m'entoure.. Ces couleurs, c'est si magnifique! Je suis toujours émerveillé face à ce monde si beau.. Et je suis heureuse de pouvoir en faire partie.

Je ne sais pas combien de temps j'aurais mis à rester "figé" à admirer ces plantes bioluminescente, mais une chose est sur, je dors les yeux ouvert.. Un grand sursaut se fit quand j'entendis un bruit surgir juste derrière moi, le coeur se mettant à battre à 100 à l'heure, le réflexe de regarder alors ce qui a fait ce bruit.
Leyzzi! Mon amour d'oiseau géant! Qu'es que je l'aime.. Ayant vu qu'elle m'avait surpris elle commença à poser sa tête sur mon épaule gauche, elle avait sentis que je ne dormais plus.. C'est certain, on a un lien fusionnel toute les deux.. Je souris et lui fit une petite caresse toute douce de ma main droite lui montrant que je ne lui en voulait pas de m'avoir fait "peur". Ca arrive.. Je lui ai déjà fait pas mal de peur aussi pour ma part, sans le vouloir pour la majorité du temps, et quand j'y repense parfois, je ne peux m'empêcher de rire.. Il y a parfois des situations très amusantes. Et j'adore en vivre..

Un peu de hors sujet? Hum.. Il suffit.. Le temps a déjà pas mal coulé pour ce matin.. Il fait déjà bien beau, le soleil est définitivement levé, et je n'aurais pas eu le temps de l'admirer arriver, pas eu le temps de réaliser.. Qu'importe. Je me lève doucement, sentant mon ventre grogner de fin, il serrait donc temps d'avaler quelque chose non? Mais je préfère le faire patienter, j'ai envie d'aller me rafraichir, me réveiller un bon coup, car j'ai beau avoir les yeux ouvert, tenir debout, dans ma tête j'ai toujours l'impression de dormir et la seule solution...

Je tourne mon regard vers Leyzzi. Elle a des couleurs si beau.. Un mélange de bleus nuancé.. C'est magnifique. Je me rapproche d'elle pour lui faire un câlin d'affection.. Je lui en fait assez régulièrement et elle semble toujours apprécier, s'accotant elle aussi comme elle peut contre moi à chaque foi que je lui donne des câlins.
Ce câlin terminé, je fis tsaheylu avec toujours tranquillité et douceur et elle se baissa pour me permettre de monté sur son dos. Une foi fait, je lui demandait de me mener à cette colline ou j'aime bien aller.. J'y vais assez "souvent" c'est l'un des endroit où l'on peut facilement me retrouver.
Le temps du voyage, je rêvassais de nouveau, commençant même à somnoler, mon ikran sentant cela commençait à faire des petites descentes et montés dans les airs afin de m'aider à rester un minimum éveillé. Je me penchais et me collait contre elle doucement, fermant les yeux mais résistant le temps du voyage pour rester éveillé, mais ce fut assez dure.. Rare c'est quand cela m'arrive.. Je n'ai donc pas suffisamment dormit..

Le temps de voyage m'ayant paru quand même assez long, on arrive enfin à destination. Rouvrant les yeux doucement, Leyzzi s'étant posé le plus doucement qu'elle pouvait sur le sol, en face de cette rivière, la ou je voulais aller, se baissa afin de me permettre de descendre, ce que je fis doucement, défaisant tsaheylu avec elle et me dirigeant directement dans l'eau de cette rivière, y plongeant sans me faire prier, même pas une seconde de réflexion que je me retrouvant corps et tête sous l'eau. Qu'es que ca fait du bien! Je remonte à la surface, juste la tête de sortie, je respire profondément, et profite de cette fraicheur qui m'a réveillé soudainement. Je me sent mieux.
Je reste un petit moment dans l'eau, profitant, jouant toute seule dans l'eau, me défoulant, profitant de cette tranquillité, Leyzzi restant couché au bord de l'eau et me regardant faire, se disant surement "Elle est un peu folle celle la quand elle s'y met.." Et je pense comme elle dans ces cas la. Mais ca m'importe peu de quoi j'ai l'air. Je suis comme je suis. On ne pourra jamais me changer.

Une bonne heure de baignade, je n'ai pas encore vraiment l'envie de sortir de l'eau mais je le fis tout de même, trempé, j'essore mes long cheveux noir et lisse, faisant attention à ma natte et pose mon regard dans celui de mon accompagnatrice, et d'un petit sourire au coin, je m'approcha d'elle, elle redressa la tête d'un air de dire "tu vas me faire quoi la!?" Son petit air m'amusant je ne pu retenir un petit rire avant que mes oreilles prête attention à du bruit au loin.. Un drôle de bruit.. Je me demande d'où ca peut venir et surtout ce que c'est.. Je fit de nouveau tsaheylu avec Leyzzi et monta sur son dos lui demandant de se diriger vers ce son qui m'intriguais..
Il fallu peu de temps avant d'arriver près de ces sons.. De la musique? De la flute.. De belles mélodies, agréable à entendre.. J'ordonna à mon ikran de se poser au sol à distance, lui demandant d'être la plus discrète possible. Cela fait, je descend, défais tsaheylu et lui fit signe de rester ici, moi, commençant à courir vers un grand arbre, sautant pour attraper la première branche et y monter, comme un singe.. Je grimpe au plus haut possible, afin d'atteindre des feuillages dense, afin de pouvoir me cacher mais en même temps avoir une jolie vu de ce na'vi qui joue de la flute..

Bingo! J'ai en effet une jolie vu, j'ai bien choisit l'endroit, je le vis distinctement et moi je peux être tranquille.. Je suis bien caché derrière ces feuillages denses.
Arrivé à la bonne branche, je m'accroupis sur celle ci et me rapproche à la pointe de celle ci discrètement et me met à califourchon dessus, allongé sur le ventre, gardant le haut du corps légèrement redressé afin de garder une bonne observation, mes jambes pendu de chaque coté de la branche, j'ai réussi à ne faire aucun bruit pour l'instant.. C'est parfait.

Maintenant j'ai décidé de rester ici, observer, écouter surtout, cela fait un moment que je n'ai pas croisé des semblables, des na'vis.. Ca fait étrange, pour cela que je préfère rester cacher, une foi qu'il aura finit, je repartirais..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nawm Fyawìntxu
Na'vi
Cavaliers des Plaines
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: une na'vi solitaire bien entouré   Dim 7 Oct - 21:52

Au bout de quelque minutes Nawm entendit une autre flute, le son beaucoup moins gracieu que le sien, pour lui c'était pas du tout ca ca manquer que Nawm avait trouver il y a des années.

Il s'arreta de jouer pour regarde son repas, qui n'etait pas encore cuit, "quelque minutes encore" se dis t'il. Nawm au bout de quelque minute se sentit obsever pas de prés, mais plutot de pui la foret qui estait a un kilometre de la; n'aimant pas etre observer Nawm prit une branche de l'arbre. Extremement souple et assez solide pour en faire une lance, il tailla une pointe.

Nawm grava l'inscription suivante sr la brache/lance : "Si vous voulez aprendre sur une personne il faur la voir de prés, non de loin"

Puis il resta imobile une minute, et sudainement entreprit, des gestuele de chasse de plus en plus vite en chantant pour lui meme et lanca la lance dans la direction suposé.
Puis il s'assit au pied de l'arbre et commenca a mediter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une na'vi solitaire bien entouré   

Revenir en haut Aller en bas
 
une na'vi solitaire bien entouré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alexandra Fitz
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avatar RPG :: RPG : Territoire na'vi :: Les Grandes Plaines :: Les Plaines de l'Ouest-
Sauter vers: