L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)
Avatar RPG
Bonjour,
Nous vous souhaitons la bienvenue sur AVATAR RPG !

L'équipe AVATAR RPG



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
¤ AVATAR RPG ¤

-- ANNONCE --


Partagez | 
 

 L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyara
Na'vi
Omaticaya
Administrateur
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24
Localisation : Arbre maison

Feuille de Personnage
Inventaire:
Points RP:
4/500  (4/500)

MessageSujet: L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)   Sam 30 Juin - 19:34

Le jour se lève à peine. Allongée dans son hamac Alyara ne dort plus depuis un moment déjà. Allongée sur le dos elle a le regard dans le vague, hier lorsqu’elle est rentrée au Kelutral sa mère l’a fortement sermonnée de c’être aventuré seule en forêt. Elle avait L’insouciance beau expliquée qu’elle n’était pas restée longtemps seule sa chère mère n’avait rien L’insouciance entendre et l’avait envoyé se coucher le ventre vide. D’ailleurs c’est surement pour cela que la demoiselle était éveillée depuis déjà un bon moment, son estomac grondait de façon incessante. N’y tenant plus elle se hissa sur la branche en grondant de mécontentement. Accroupie elle observa les autres hamacs, sa mère et tous les autres dormait encore, mais d’ici peu ils commenceraient à s’éveiller et s’extirperaient de leur couche pour aller manger. Aussi silencieusement qu’une ombre la gamine rejoint l’escalier central et descend au pas de course. Une fois pied à terre elle récupère dans un panier quelques fruits et des galettes qu’elle fourre dans son sac en bandoulière. Elle en garde toutefois une à la main et la mange avec une lenteur calculé tout en marchant vers l’extérieur.

Une légère brume matinale recouvre le sol rendant le paysage fantomatique voir irréel. Le soleil n’éclaire pas encore les lieux, mais une douce lumière filtre déjà. Un groupe de Pa’li sont en train de se nourrir non loin, Alyara aimerait braver sa mère en en enfourchant un pour aller courir les bois, mais cela n’arrangerais pas son cas, loin de là. Soupirant elle décide d’aller chasser, qui sait peut-être que si elle fait ses preuves sa mère cessera de la prendre pour une enfant. Bon d’accord elle n’a que dix ans, mais elle sait se servir de son poignard avec beaucoup de talent et puis elle ne se débrouille pas trop mal avec son arc. Elle n’a pas l’âge d’être une chasseuse, elle est encore en « formation ». Sans même jeté un regard en arrière la jeune fille s’engage dans les fourrées d’un pas assuré. Arc à la main et poignard dans le dos elle marche tête haute tout en ayant tous ses sens aux aguets. Jusqu’à aujourd’hui elle n’a jamais chassé seule, il y a toujours eu un adulte à ses côtés pour lui montrer comment rectifier sa position et puis elle ne s’est entrainé que sur des cibles fixe. Sera-t-elle vraiment capable d’abattre un animal ?

Chassant ses doutes elle décide de ne pas s’aventurer trop loin, elle grimpe plutôt en haut d’un arbre. Atteignant une fourche ou elle peut s’installer de façon aisée elle prend place. La vue lui semble assez dégagée. Alors s’en un bruit elle prépare une flèche et s’adosse au tronc. Elle est impatiente de nature, mais il va lui falloir faire un effort si elle veut réussir sa chasse. Au bout d’un moment sa tête commence à dodeliner, elle sait que si elle ne bouge pas elle va s’assoupir, mais ici elle n’est pas en sécurité, n’importe qu’elle prédateur peut venir la déloger. Malgré tous ses efforts elle s’en sa flèche glisser de sa main alors qu’elle part en avant. Tout devient alors noir devant ses yeux. Chutant de sa branche elle tombe lourdement au sol, le choc ne la réveille même pas tellement sa nuit a été agité. Roulé en boule sur le tapis d’herbe son arc et sa flèche à ses côtés la petite dort, son poignard, son carquois et sa besace toujours sur elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nailah'Vaya
Na'vi
Chevaucheurs de l'Est
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de Personnage
Inventaire:
Points RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)   Dim 1 Juil - 23:21

Levée tôt ce matin, j'avais passé une nuit des plus agitées. Je n'avais cessé de penser au retour des humains sur Pandora, et surtout je pensais aux Marche-rêves qui allaient bientôt revenir prendre contact avec nous. Ça allait être l'occasion de leur mettre un bon coup de pied aux fesses pour leurs actes passés. Malgré tout, j'avais réussi à dormir quelques heures, et c'était l'unique chose qui me maintenait debout. Après avoir fait un saut hors de mon lit, je m'étais dirigé vers la hutte contenant les vivres publiques du village. Après avoir pris quelques fruits, je retournais m'installer à l'écart du village, assise sur un petit rocher surmontant une crevasse. En contre-bas, je pouvais apercevoir la jungle et au centre, l'immense Kelutral, l'Arbre-Maison des Omaticaya. J'avais toujours rêvé de m'y rendre, mais j'ignorais s'ils allaient beaucoup apprécier ma présence indésirée parmi eux. Après avoir dévoré calmement mes fruits, je me mis en route.

Après une petite heure, j'avais descendu la falaise particulièrement escarpée, au péril de ma vie. Arrivée dans la luxurieuse jungle de l'Arbre Maison, je me mis en marche vers ce dernier, ne serait-ce que pour l'observer de près. Je marchais calmement, mes sens en éveil, les yeux balayant le paysage à la recherche du moindre danger me guettant. C'est mon ouïe qui m'alerta en entendant quelque chose de lourd heurter le sol, et deux objets assez légers qui suivirent. Je courus quelques mètres, et écartais deux buissons, passant de l'autre côté. C'est alors que je vie une jeune na'vi, gisant sur le sol, certainement évanouie après la chute. Je me mis assise auprès d'elle, mit sa tête sur ma cuisse et apportais ma "gourde" à sa bouche, laissant quelques gouttes s'écouler afin de l'éveiller tout en caressant ses cheveux.

_ Réveilles-toi, ma soeur. Réveilles-toi, dis-je avec une voix attendrissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyara
Na'vi
Omaticaya
Administrateur
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24
Localisation : Arbre maison

Feuille de Personnage
Inventaire:
Points RP:
4/500  (4/500)

MessageSujet: Re: L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)   Lun 2 Juil - 15:05

Alyara flottait entre le sommeil et l’inconscience le choc de la chute l’ayant fait perdre connaissance. Elle ne le savait bien sûre pas puisqu’à ce moment elle dormait, mais maintenant elle se sentait engourdie. Elle se rappelait vaguement s’être installé sur une branche, mais ce qu’elle ressentait à présent sous elle n’avait rien du bois d’un arbre. Complétement sonné elle n’arrivait pas à ouvrir les yeux et lorsqu’elle sentie qu’on soulevait sa tête elle paniqua, un prédateur l’avait-il délogé ? Allait-elle se faire dévorer sans même pouvoir réagir ? D’ailleurs pourquoi son corps ne répondait il plus à ses sollicitations ? Des millions de questions vinrent éclore dans son esprit et la panique s’empara d’elle, encore plus lorsqu’elle sentie le liquide couler entre ses lèvres et qu’elle se révéla incapable d’avaler. L’eau coula dans sa gorge, dans sa trachée et finit dans ses poumons, c’est alors qu’elle réussit à se redresser prise d’une quinte de toux incontrôlable.

A chaque toux elle sentait son dos et sa tête lui faire mal, mais elle n’arrivait plus à s’arrêter et un instant des larmes perlèrent à ses yeux. Lorsqu’enfin elle retrouva une respiration plus calme elle se rendit compte qu’elle n’était pas seule, en à peine deux seconde elle fut sur pieds poignard au poing. Malheureusement pour elle s’étend relever trop vite elle sentie comme un courant électrique partir de la base de sa colonne vertébrale et se terminer dans sa tête, d’ailleurs elle avait l’impression que cette dernière était coincé dans les mâchoires d’un Palulukan. La douleur fut si fulgurante qu’elle en lâcha son poignard avant de choir à genoux les mains plaquées sur les tempes pour contenir le martèlement qu’elle sentait dans sa tête. Alors qu’elle tentait de calmer sa douleur elle prit le temps de détailler ou elle se trouvait pour retrouver ses esprit. Dans son dos se trouvait l’arbre ou elle était monté, elle s’était surement endormit et sa douleur venait du faire qu’elle avait chuté à terre.
Donc la Na’vi se tenant près d’elle n’avait rien d’une ennemie, en plus la gourde qu’elle tenait à la main permis à Alyara de comprendre que l’eau avec laquelle elle avait manqué s’étouffé venait de cette femme. Se redressant de façon plus lente elle s’assit sur ses talons et récupéra son poignard qu’elle rengaina avant de faire un demi-sourire à la femme.

Merci, je m’appelle Alyara et vous ? »

Sa voie ne lui sembla être qu'un murmure, en même temps elle faisait de gros effort pour calmer la douleur qui lui électrifiait le dos et lui enserrait la tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nailah'Vaya
Na'vi
Chevaucheurs de l'Est
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de Personnage
Inventaire:
Points RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)   Lun 2 Juil - 18:01

La jeune na'vi commença à s'agiter devant moi lorsqu'elle se releva. Elle se mit à tousser pendant un moment, et semblait être prise d'une certaine douleur. Elle finit par s'écrouler au sol, se tenant la tête. Je restais là, figée, à la limite de la paralysie. J'avais peut-être eu tord de mettre de l'eau à sa bouche.. J'allais peut-être être responsable de la mort d'une de mes soeurs, et jamais je ne pourrais me le pardonner, surtout ainsi. Ma gorge devenait sèche et douloureuse, et je pouvais sentir les parois de mon torse se resserrer sur mon coeur. Une envie de vomir commençait à m'envahir, et je pouvais sentir mon sang bouillir dans mes veines à la vue de cette na'vi en souffrance.

_ Calme toi, ma soeur ! Calme toi !

J'étais là, figée face à elle. Je m'approchais d'elle d'un pas hésitant, et reculais à chacun de ses gestes brusques. Mes yeux commençaient à se baigner doucement de larmes à la vue de ce que j'avais accomplis. J'avais voulu sauver une de mes soeurs, mais je n'avais réussi qu'à la faire souffrir et à avancer l'heure de son trépas. C'est un exceptionnel soulagement que je ressentis lorsque je la vis se relever en ramassant ses affaires éparpillées sur le sol. Je la regardais, un grand sourire aux lèvres. Elle me remercia avant de se présenter : elle s'appelait Alyara. Je m'approchais d'elle, et mis ma main droite sur sa joue en la regardant dans les yeux, le coeur remplit de joie.

_ Je te vois. Je m'appelle Nailah'Vaya, je viens du clan des Chevaucheurs de l'Est. Je suis heureuse de voir que ça va mieux. Qu'est-ce qui t'es arrivé exactement ?

En disant ces mots, je relevais le regard en direction d'une large branche d'un arbre se situant derrière Alyara. Elle était certainement tombé de son perchoir, mais que faisait t-elle là haut? Et, que lui était t-il arrivé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyara
Na'vi
Omaticaya
Administrateur
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24
Localisation : Arbre maison

Feuille de Personnage
Inventaire:
Points RP:
4/500  (4/500)

MessageSujet: Re: L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)   Lun 2 Juil - 19:58

La femme afficha un immense sourire ce qui en fit naitre un en retour sur les lèvres d’Alyara. La Na’vi s’avança alors vers elle et posa sa main sur la joue de la gamine. Le sourire de cette dernière n’en fut que plus grand.

_ Je te vois. Je m'appelle Nailah'Vaya, je viens du clan des Chevaucheurs de l'Est. Je suis heureuse de voir que ça va mieux. Qu'est-ce qui t'es arrivé exactement ?

Alyara rougit et ses oreilles se plaquèrent sur son crâne, elle passa nerveusement sa main dans ses cheveux avant de faire un sourire timide à la femme.

Heu, je voulais chasser, mais je me suis endormis sur ma branche et j’ai dû en tomber. »

Tout en parlant elle se mit à regarder ses pieds en tortillant ses mains. Habituellement elle n’était pas timide sauf si elle avait l’impression de passer pour une idiote. Soudain elle se rappela ses projets, elle voulait chasser pour prouver à sa mère qu’elle n’était plus une gamine. Par chance elle n’avait pas brisé son arc et ses flèches dans sa chutes, mais elle n’était plus seule et puis elle avait trop mal au dos pour se lancer dans une traque0 Bon elle remettrait ses projets à plus tard, de toute façon certaine parole de Nailah l’intriguait.

Tu es vraiment une Na’vi du clan des Chevaucheurs de l’Est ? A quoi elle ressemble les grandes plaines ? »

Elle qui voulait voyager elle avait l’occasion d’en apprendre un peu plus sur un autre clan et puis peut être qu’elle accepterait de lui parler des plaines. La demoiselle savait vaguement à quoi elles ressemblaient, mais n’y ayant jamais mis les pieds elle avait du mal à imaginer de grands espaces vers. Après tout elle avait toujours vécu dans la jungle.

Moi je suis Omaticaya, je viens du kelutral, tu venais nous rendre visite ? »

C’est vrais ça pourquoi une chevaucheuse de l’Est se trouvait elle seule et si près de l’arbre maison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nailah'Vaya
Na'vi
Chevaucheurs de l'Est
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de Personnage
Inventaire:
Points RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)   Mer 4 Juil - 12:44

La jeune femelle répliqua, m'expliquant qu'elle souhaitait chasser mais qu'en vérité, elle s'était endormie et qu'elle était tombée de la branche. Très peu intelligent d'aller chasser lorsqu'on est fatigué, mais bon, c'est encore une enfant. Je commençais à observer les alentours.. Ici? Un terrain de chasse? La jeune na'vi avait encore beaucoup à apprendre, car il n'y avait que très peu de proies dans ce secteur. Elle voulait certainement faire sa tête brûlée en allant chasser seule, et au final elle s'était blessée d'une drôle de manière !

_ Ne t'inquiètes pas. Ça arrive à tout le monde, et ça m'est arrivé.

Je lui fis une petite caresse sur la joue, et retirais ma main ensuite tout en lui souriant. Elle était si mignonne, cette petite. J'aurais tant voulu avoir une petite sœur à mes côtés pour m'accompagner.. Dommage, je suis fille unique. La question que me posa la petite me fit sourire, elle posait une question intéressante mais se fourvoyait légèrement. Je la regardais en lui souriant, tout en poussant un petit gémissement.

_ Les Chevaucheurs de l'Est vivent dans les Montagnes de l'Est, tu sais. Mais je suis déjà allée aux plaines des Cavaliers des Plaines, et c'est magnifique ! Dommage qu'il reste encore des traces de la guerre avec les humains.

Il est vrai que j'avais eu le temps, à quelques un de mes voyages, de passer par les Grandes Plaines, et on peut dire que c'est plutôt impressionnant. Mais, surtout, c'est d'une beauté à couper le souffle. Le bétail y est en très grand effectif, et puis on trouve énormément de na'vi étant donné que le terrain est entièrement à découvert. Mais la jeune fille me sorti de mes pensées lorsqu'elle se présenta.

_ Je voulais m'approcher un peu du Kelutral pour l'observer, et observer les gens.. Mais je n'ose pas y pénétrer, j'ai peur d'être rejetée d'une belle façon, aha! Tu crois que tu pourrais m'y faire entrer sans qu'on me jette un regard du type "Tu n'as rien à faire ici" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyara
Na'vi
Omaticaya
Administrateur
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24
Localisation : Arbre maison

Feuille de Personnage
Inventaire:
Points RP:
4/500  (4/500)

MessageSujet: Re: L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)   Mer 4 Juil - 14:31

_ Ne t'inquiètes pas. Ça arrive à tout le monde, et ça m'est arrivé.

Sa c’était rassurant, au moins elle n’était pas la seule à avoir fait des bêtises. Les autres jeunes de son âge lui semblaient tellement sage qu’elle en arrivait parfois à se trouver anormal par rapport à eux. Quand elle leur demandait si ils voulaient venir explorer ou chasser avec elle ils répondaient toujours « Non c’est trop dangereux. », « Non on n’a pas le droit. » C’était assez exaspérant, mais comme ils étaient tous d’accord entre eux elle passait souvent pour la sale jeune qui ne connaissait pas les règles. Au final elle s’en accommodait pas mal, elle passait ses journées à rêver et des fois elle rencontrait un ou une inconnus, comme ce matin. La caresse sur sa joue la fit sortir de ses pensées. C’était bien le genre de geste que sa propre mère n’avait pas à son encontre. Pas de douceur ni de tendresse ou très peu, le plus souvent elle n’avait droit qu’à de pâle sourire ou des mots doux à peine murmuré, mais sa aussi elle s’y était habitué. Les effusions de tendresse ne faisaient pas partis de la personnalité de sa mère, mais elle l’aimait comme cela, froide et distante.

_ Les Chevaucheurs de l'Est vivent dans les Montagnes de l'Est, tu sais. Mais je suis déjà allée aux plaines des Cavaliers des Plaines, et c'est magnifique ! Dommage qu'il reste encore des traces de la guerre avec les humains.

Ah bon, les chevaucheurs de l’Est ne vivent pas dans les grandes plaines avec les cavaliers ? Elle en avait pourtant toujours été persuadée. Vraiment il fallait qu’elle arrête de fausser compagnie à son clan des que les adultes se mettaient à parler histoire et géographie. Elle ne voulait rien savoir du temps du grand chagrin, mais à présent elle se rendait compte qu’elle avait des lacunes flagrante concernant les autres clans. Elle décida que dès cet après-midi elle y remédierait en se montrant studieuse et attentive à l’enseignement des anciens. Si elle voulait voyager plus tard il lui fallait connaitre un minimum le monde, alors oui c’est vrais elle connait les animaux, les plantes et elle sait pister ses proies, mais elle n’a encore jamais chassé seule et à part les alentours du Kelutral elle ne connait rien de Pandora. Finalement à cet instant ses maigres connaissances lui semblèrent bien piètres.

_ Je voulais m'approcher un peu du Kelutral pour l'observer, et observer les gens. Mais je n'ose pas y pénétrer, j'ai peur d'être rejetée d'une belle façon, aha! Tu crois que tu pourrais m'y faire entrer sans qu'on me jette un regard du type "Tu n'as rien à faire ici" ?

Ca sa risquait d’être difficile, enfin les adultes ne lançaient habituellement ce genre de regard qu’au marcheur de rêve et pas aux Na’vis des autres clans, enfin en majorité. La jeune femme n’avait trop rien à craindre de ce côté-là, en fait le véritable embêtement qu’elle pourrait rencontrer ce serait la curiosité des enfants. Ils avaient tendances, tout comme Alyara, à poser des centaines de questions à la minute et à se montrer presque tous d’une curiosité maladive. Enfin visiblement la Na’vi ne semblait pas dérangé par les questions ni par les enfants puisqu’elle n’avait pas fui en voyant Alyara. Cette dernière prit alors la parole.

Si tu t’arrêtes aux regards des autres tu ne penses pas que tu n’iras jamais nulle part ? Les autres ne te chasseront pas, ils n’aiment pas que les humains et les faux Na’vi. »

Elle-même avait cessé de se soucier de l’opinion des autres depuis qu’elle avait décidé qu’elle était la seule à savoir ce qui était bon pour elle. La Na’vi qui lui faisait face était une adulte alors il semblait à peu étrange à la petite qu’elle craigne le regard des autres. Enfin de toute façons si quelqu’un avait quelque chose à redire elle l’enverrait tout bêtement voir ailleurs, enfin sauf si c’était sa maman ou le chef, là elle se tiendrait à carreaux. Ne pas être bien vue par les autres s’était une chose, mais s’aliéner sa propre mère ou son chef s’était hors de question. Finalement elle prit la main de la jeune femme.

Vient, promis tu n’as rien à craindre des autres, ils peuvent paraitre distant, mais au fond ils sont tous curieux et gentil … Comme moi quoi. »

Un grand sourire fit rayonner le minois de la gamine, l’humilité elle ne connaissait pas non plus tout comme bon nombre d’autres choses d’ailleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nailah'Vaya
Na'vi
Chevaucheurs de l'Est
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 08/07/2010

Feuille de Personnage
Inventaire:
Points RP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)   Mer 4 Juil - 14:53

Si tu t’arrêtes aux regards des autres tu ne penses pas que tu n’iras jamais nulle part ? Les autres ne te chasseront pas, ils n’aiment pas que les humains et les faux Na’vi. »

Maintenant, c'était à une enfant de me donner des leçons. J'avais toujours été distante et froide avec les gens. Je n'ai jamais vraiment apprécié la compagnie des autres na'vi, étant plutôt une solitaire, même avec ma famille. Je craignais le regard des autres, car j'ai toujours été considérée comme une intrus, comme la fille de trop parmi ma famille. Curieusement, je me retrouvais dans la personnalité de cette jeune fille, elle se fichait du regard du monde et n'en faisait qu'à sa tête. Un peu comme moi. Cela se voulait être rassurant de voir que je ne suis pas la seule na'vi de toute l'histoire de notre peuple à avoir été une tête brûlée. La jeune fille était radieuse, et souriante. Elle m'inspirait énormément confiance, et elle m'intriguait.

Vient, promis tu n’as rien à craindre des autres, ils peuvent paraitre distant, mais au fond ils sont tous curieux et gentil … Comme moi quoi. »

La jeune na'vi prit ma main. La voilà qui semblait bien décidée à me mener jusqu'à l'Arbre Maison des Omaticaya. Mais, si tous les Omaticayas sont comme cette jeune fille, je n'avais rien à craindre. À vrai dire, c'est avec une grande confiance que je pris sa main et que je la suivis : cette confiance apparu à la seconde même ou l'enfant me sourit de la plus belle façon qui soit. Je sentais déjà un lien se créer entre elle et moi, mais j'ignorais comment cette relation allait évoluer au cours du temps. Peut-être allait t-elle être une simple amie ? Une meilleure amie, peut-être? Ou alors, elle allait peut-être même devenir une « sœur de cœur », en quelques sortes.

_ Dans ce cas, je te suis volontiers. J'espère qu'il y aura beaucoup d'enfants. J'adore les enfants.

Il est vrai que je n'avais jamais eu droit à de l'affection, que ce soit de la part des membres de ma famille ou des membres de mon clan. Depuis le jour de ma naissance, je n'avais eu le droit qu'à de la solitude et de la tranquillité. Mais en vérité, je m'y étais fortement accoutumé, et ça avait finit par me plaire au fil des années. Néanmoins, au cours du temps, je n'avais emmagasiné que de l'affection et de l'amour en moi, et m'occuper des enfants et discuter avec eux était un moyen pour moi de me libérer de tout ce « surplus » d'affection qui sommeillait en moi. Un jour, peut-être, j'aurais un ou plusieurs enfants. Mais pour l'heure, j'allais devoir me contenter de dire bonjour aux enfants du Kelutral et profiter de leurs petites bouilles d'ange.

_ Et toi, tu aimes les autres enfants ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyara
Na'vi
Omaticaya
Administrateur
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24
Localisation : Arbre maison

Feuille de Personnage
Inventaire:
Points RP:
4/500  (4/500)

MessageSujet: Re: L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)   Jeu 5 Juil - 15:36

La demoiselle ce mit à guider Nailah vers le Kelutral, elle savait que l’étrangère n’avait rien à craindre, de toute façon qui aurait bien put en vouloir à quelqu’un de si gentil ? Non il n’y avait vraiment aucuns soucis à se faire de ce côté-là.

_ Dans ce cas, je te suis volontiers. J'espère qu'il y aura beaucoup d'enfants. J'adore les enfants.

Alyara fronça le nez, oui il y aurait des enfants, comment aurait il put ne pas en avoir ? Par contre elle avait espéré pouvoir les éviter, elle, elle ne les aimait pas, enfin si les plus jeunes qu’elle, mais pas les plus âgée et ceux de son âge. Elle les trouvait un brin trop moralisateur, ils avaient toujours quelque choses à redire sur sa façon de faire. Bien sûre elle n’était pas parfait et elle le savait, mais qui aurait bien pu prétendre l’être, non en fait ils devaient prendre un malin plaisir à ne voir que ses bêtises. C’est ainsi qu’elle voyait les choses, pour autant elle aurait été bien incapable de les détester, elle les trouvait naïf et puis peut être qu’après tout ils lui faisaient la morale parce qu’ils étaient jaloux. Eux n’allaient que rarement seul dans la jungle alors qu’elle si rendait minimum une fois par jour. Vieillie prématurément par la mort de son père, la gamine se sentait le devoir d’être utile à la communauté, alors même si elle n’était pas encore habile à la chasse elle se faisait un devoir d’aller cueillir des plantes utiles aux soins ou juste des fruits. C’est ainsi qu’elle passait toutes ses matinées à aider les adultes et l’après-midi elle étudiait sagement en compagnie des anciens, enfin la majeur partis du temps. Elle était incapable de ne pas partir en vadrouille certains après-midi.

_ Et toi, tu aimes les autres enfants ?

Elle se stoppa net à la question de la femme et sa mine devint pensive. Oui elle aimait les petits qui voulaient toujours qu’elle leur raconte des histoires et qu’elle leur décrive ce qu’elle voyait pendant ses balades en forêt. Oui elle appréciait certain des jeunes de son âge qui étaient plus indulgent que les autres et qui lui demandait aussi de leur parler des plantes qu’elle connaissait et des animaux qu’elle avait rencontré. Non elle n’aime pas ceux qui lui font sans arrêt la morale sans jamais prêter attention à ses arguments. Alors que pouvait-elle bien répondre à une telle question.

Euh … Sa dépend lesquels. » Elle se passa nerveusement la main dans les cheveux. « Les petits sont gentils et certains de mon âge aussi, mais les plus grands se prennent déjà pour des adultes et sont agaçant. »

Elle haussa les épaules, après tout si ils veulent tant ressembler aux adultes grand bien leur en face, mais qu’ils la laissent un peu en paix ne serait pas mal aussi. Enfin elles arrivèrent à la limite de la jungle, les abords du Kelutral grouillait déjà d’activité, par chance sa mère n’était pas visible. Elle se stoppa à la lisière de manière à rester dans l’ombre.

Tu veux y aller ou tu préfères observer d’ici ? »

Bien qu’elle lui ai dit qu’elle la suivait la petite préféra s’assurer qu’elle ne se fourvoyait pas en attirant directement la femme au regard de tous. Elle préféra donc attendre que cette dernière décide d’elle-même ce qu’elle comptait vraiment faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'insouciance de l'enfance. (PV Nailah'Vaya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Explications... [PV : Tia Shild]
» NAILAH ► Il n'y a pas de génie sans un grain de folie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avatar RPG :: RPG : Territoire na'vi :: La Jungle-
Sauter vers: